Université de Printemps 2017 au Centre Malraux

Le Centre d’Étude d’Histoire des Arts et Traditions (C.E.H.A.T.)

UNIVERSITE DE PRINTEMPS 2017

les jeudis dans le 6ème

Centre André Malraux, salle Molière, 112 r de Rennes, Paris 6e (angle du Bd Raspail et de la rue de Rennes) M° Rennes ou Saint-Placide

Tarif unique 15 €  de chaque conférence-projection 

 Sortir a Paris_                    21_

Jeudi 11 mai de 14h à 16h                              Jeudi 18 mai de 14h à 16h

Karel Appel *                                                    Collection Rosenberg** 

(en lien avec l’exposition du Musée d’art moderne de la Ville de Paris)

* Karel Appel, l’Art est une fête

Artiste néerlandais cosmopolite, Karel Appel peint (ou fabrique) de 1946 à sa mort en 2006 des centaines d’œuvres joyeuses, ludiques, colorées. Membre fondateur du groupe Cobra, il pratique un art décomplexé, critique face aux tenants d’un art contemporain déshumanisé et foncièrement inauthentique. La rétrospective que nous offre le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris du 24 février au 20 août prend en compte la totalité de la trajectoire de cet artiste hors norme. Très attendue, elle comblera les attentes d’un public de plus en plus fasciné par la production du « hollandais planant ». une conférence-projection de  Marie-France LAVALADE

** Collection Rosenberg : 21 rue de la Boètie

Le livre d’Anne Sinclair sur son grand-père, Paul Rosenberg, grand marchand d’art déchu de sa nationalité française par Vichy et contraint à s’exiler aux États-Unis est né d’une question d’administrateur zélé lui demandant de prouver l’identité française de ses quatre grands parents. C’est avec le livre qu’elle a osé pour la première fois entrer dans le lieu où cet « impresario des artistes » et ce marchand très organisé et très moderne exposait dans l’entre-deux-guerres à toute vitesse les œuvres de ceux qu’il soutenait : Picasso, Braque, Léger, Laurencin… Anne Sinclair vante en lui celui qui savait « rendre l’œuvre de l’artiste plus populaire ». Très heureuse de l’exposition, elle sait que Paul Rosenberg et sa mère, Micheline, auraient adoré voir l’œuvre d’une famille au service de l’art ainsi réuni au sein d’un musée. une conférence-projection de  Danielle DORE-PETIT

A bientôt

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer